Rassemblement des Droits de l'Homme

Pour, par et avec les citoyens !

Lancement Web TV RDH

 Afin de faire connaître le Rassemblement des Droits de L’Homme à l’ensemble des  françaises et des français, et répondre à la censure médiatique dont le RDH est victime depuis sa sortie, l’équipe de communication lance sa propre émission en ligne le 16 juillet 2020 dès 20h.

M. Philippe Argillier sera notre invité pour cette première émission.

Vous pouvez d’ores et déjà poser vos questions en commentaire ou en message privé à l’équipe de communication.  

Sous cellule Education

Sous cellule Education

Sous cellule éducation

Propos recueillis par Delphine Praticci Référente Communicante région 04

Qui suis-je ? 

« Je suis activiste de l’éducation depuis 10 ans, gilet jaune et référente communicante éducation au RDH. Je suis maman de 5 enfants que j’élève seule et je constate par mon travail aux côtés des élèves en grande difficulté scolaire depuis 2010 les problématiques existantes au sein de notre gouvernement. Je crois profondément que la société doit être repensée à partir de nos enfants pour leur permettre de vivre sereinement. Une société équitable et civilisée où les besoins de chacun sont respectés.

J’ai exercé mon plein temps de parent instructeur pour mes enfants ayant des besoins spécifiques (autisme, multi-dys, précocité), tout en faisant face à des réformes qui ne correspondaient pas aux attentes et aux des difficultés. J’ai été pendant 5 ans représentante des parents d’élèves en milieu rural, puis en région parisienne, y compris au Lycée Chateaubriand de Rome. »

Pourquoi Philippe Argillier m’a convaincue de l’importance de m’investir au RDH ? 

« A 42 ans, j’ai choisi de mettre mes compétences et mon expérience au service de la Nation. Je me suis lancée dans cette grande aventure avec Philippe pour réunir toutes les bonnes volontés autour d’un projet commun : restaurer la grandeur de la France, rétablir les droits du Peuple, abolir les privilèges outranciers. »

Pourquoi j’ai accepté cette tâche ? Suis-je légitime ?

« Philippe Argillier m’a proposé de m’exprimé sur mon expérience en remédiation scolaire et mon parcours en IEF. Je connais bien le monde de l’éducation dans ses différentes couches. Je suis issue du milieu ouvrier et j’ai réussi un brillant parcours universitaire et grande école. Je veux mettre mon expérience au profit de tous. J’ai des personnes de ma famille dans l’enseignement, en tant qu’AVS ou à l’Université.  Au nom des enfants, il m’a été impossible de refuser cette mission qui m’a été proposé. Un peuple instruit est un peuple libre. Philippe a mis en place la cellule pour repenser le système éducatif dans notre pays. En effet nos enfants sont uniquement solliciter pour apprendre ce qu’on leurs imposent sans faire appel à leurs talents de créativité et d’imagination. Aussi le RDH propose de développer ses facultés qui sont innées chez les enfants, en leur donnant la liberté de s’appuyer sur leurs propres capacités. Les classes sont surchargées et les dispositifs opérationnels de nos cantines doivent être restructurés. Les rênes sont confiées à ceux qui pensent le système public, mettent leurs enfants dans les établissements des beaux quartiers, les écoles privées et que l’on retrouve dans les grandes écoles. »

Quelle est ma motivation ?

« De l’instruction dépend notre liberté d’action et de la réalisation de soi-même. Nous voulons que les enfants grandissent en adultes responsables et capables d’autonomie, tout en gardant leur liberté de penser. C’est une majorité d’élèves d’une classe qui est en décrochage scolaire, effectivement beaucoup d’élèves n’arrivent pas à suivre le programme scolaire ainsi que le cadre du système scolaire actuel. Nous avons de plus en plus d’élèves en dépression, ayant des phobies scolaires, des troubles des apprentissages. Chaque enfant détient sa propre intelligence avec des structures d’apprentissages différentes. Le RDH accompagne tous ces enfants avec leurs propres compétences et qualités naturelles. Les troubles du développement ou maladies en lien aux apprentissages sont bien trop souvent généralisés dans le système institutionnel éducatif, et les enfants se retrouvent en décalage d’intégration en accumulant du retard d’apprentissage. Le RDH prend en compte l’élève dans sa globalité et initie les apprentissages en s’appuyant sur les capacités naturelles de chaque enfant et non à l’inverse. On doit appliquer et former les enseignants aux neurosciences pour la prise en compte de la diversité cognitive, la confiance et l’estime de soi. Les enseignants en difficultés doivent être pris en charge. Les enseignants débutants bien formés et jamais en prise de poste de début de carrière sur des établissements réputés difficiles. Des micros écoles doivent s’ouvrir pour les enfants « dys », autistes et précoces avec de tous petits effectifs en pédagogie Freinet. »

Qu’est-ce que le document état des lieux et propositions peuvent apporter ?

« J’ai passé mon été à faire un état des lieux de l’existant, afin de proposer des pistes. Ce document est une base de travail mis à votre disposition et sera repensé ensemble. Les critiques positives sont les bienvenues. Ma priorité est l’éducation des enfants, leur bien-être et le respect des familles. La grandeur de l’Instruction en France passe par une réflexion collective nationale et surtout une adaptation aux réalités du terrain. Ce sont les citoyens qui proposent des adaptations,  de nouvelles idées et de beaux projets . »

Quelles thématiques sont abordées ?

« Toutes les propositions sont bienvenues. Les thématiques prioritaires sont :

  • La qualité de l’enseignement en France : efficacité, innovation, pédagogies alternatives, bien être
  • La prévention du décrochage scolaire et lutte contre l’illettrisme et les inégalités
  • Le harcèlement scolaire – Le climat scolaire – La différence à l’école »

La place de l’enfant dans la société, un citoyen à part entière. Comment faire évoluer les droits de l’enfant ?

 

  • « La place de la famille dans l’éducation
  • Démocratiser l’instruction ou l’éducation populaire
  • Enseigner avec bienveillance et écoute »

Delphine Praticci – Référente communicante Education